Aller au contenu
Saison Québec Série Baroque avant tout

Alcina de Handel : l'enchantement

Billets
Date
9 février 2023 à 19:30
Lieu

Salle Raoul-Jobin

Palais Montcalm – Maison de la musique
995, place D'Youville
Québec (Québec) G1R 3P1
Canada

Billetterie
418 641-6040
Sans frais à l'extérieur de Québec
1 877 641-6040

S'y rendre
Tarif 20 $ à 104 $

Jonathan Cohen est heureux de présenter au public québécois sa vision de l’opéra Alcina, un projet qu’il caresse depuis son arrivée aux Violons du Roy. Ne manquez pas ce grand moment d’art lyrique en version concert au service d’une des œuvres les plus achevées de Handel, mettant en vedette la sublime Karina Gauvin dans le rôle-titre et pas moins de six autres solistes de haut niveau.

Chefs et solistes

Jonathan Cohen Chef

Jonathan Cohen mène déjà une remarquable carrière de chef d’orchestre, de violoncelliste et de claveciniste. Réputé pour sa passion et son engagement envers la musique de chambre, il maîtrise avec autant d’aisance divers répertoires, comme l’opéra baroque et les œuvres symphoniques classiques. Il est à la fois directeur artistique d’Arcangelo et du Festival de musique de Tetbury, directeur musical des Violons du Roy et partenaire artistique de l’Orchestre de chambre de Saint Paul.

En 2010, Jonathan Cohen a fondé l’ensemble Arcangelo dans un désir de mener à bien des projets spéciaux de haute qualité. Il s’est produit avec la troupe dans des salles de concert et des festivals prestigieux comme le Wigmore Hall de Londres, les philharmonies de Berlin et de Cologne, le Musikverein de Vienne, le Festival de Salzbourg et le Carnegie Hall de New York. Arcangelo a fait ses débuts aux BBC Proms à la Sam Wanamaker Playhouse en 2016, puis y est retourné en 2018 pour présenter, à guichets fermés, Theodora au Royal Albert Hall. À l’occasion des célébrations de son 10ᵉ anniversaire, l’ensemble jouera à nouveau Theodora à la Konzerthaus de Vienne en janvier 2020, ainsi que Die Schöpfung de Haydn au Barbican Centre.

Arcangelo est fort occupé et très sollicité en studio, s’associant avec des solistes réputés comme Iestyn Davies (leur disque Arias for Guadagni a d’ailleurs gagné le prix du récital de l’année aux Gramophone Awards 2012 et celui des cantates de Bach, le prix de l’enregistrement vocal baroque aux Gramophone Awards 2017), Anna Prohaska et Christopher Purves chez Hyperion. L’album que Vilde Frang et lui ont consacré à Mozart, sorti sous étiquette Warner Classics, a atteint le sommet du palmarès de musique classique au Royaume-Uni et décroché le prix Echo Klassik Concert. Par ailleurs, ses albums avec Christiane Karg et Matthew Rose ont tous deux été en lice pour un prix à l’International Opera Award de 2016. Son enregistrement des concertos pour violoncelle de C.P.E. Bach avec Nicolas Altstaedt chez Hyperion lui a valu un prix du BBC Music Magazine dans la catégorie des concertos en 2017, alors que son enregistrement des Sonates en trio, op. 1 de Buxtehude chez Alpha Classics a été en lice dans la catégorie de la meilleure performance de musique de chambre/petit ensemble aux Grammy Awards 2018. Les plus récents disques d’Arcangelo, Magnificats par des membres de la famille Bach et Leçons de ténèbres de Charpentier, sont déjà louangés par la critique.

Karina Gauvin Soprano

Lucy Crowe Soprano

Forte d’un répertoire allant de Purcell à Handel et Mozart en passant par Donizetti (Adina dans L’elisir d’amore), Verdi (Gilda dans Rigoletto) ou encore Janáček (la Renarde dans La Petite Renarde rusée), Lucy Crowe a chanté avec des compagnies d’opéra du monde entier, dont la Royal Opera House de Covent Garden, le Festival de Glyndebourne, l’English National Opera, le Teatro Real Madrid, l’Opéra allemand de Berlin, l’Opéra d’État de Bavière à Munich ou encore le Metropolitan Opera de New York. Elle a récemment fait ses débuts à l’Opéra national des Pays-Bas avec le rôle-titre dans Rodelinda et est revenue à la Royal Opera House de Covent Garden pour prêter sa voix au personnage de Poppée dans Agrippina. Cette saison, on la retrouvera notamment au Metropolitan Opera, où elle interprétera Suzanne dans Les Noces de Figaro), et au Grand Théâtre du Liceu à Barcelone, où elle incarnera le personnage de Pamina dans La Flûte enchantée.

Lucy s’est donnée en concert avec de nombreux chefs d’orchestre et orchestres comptant parmi les meilleurs au monde, comme l’Orchestre symphonique de Birmingham, l’Orchestre philharmonique de Berlin, l’Orchestre philharmonique de Vienne, l’Orchestra of the Age of Enlightenment, l’Orchestre de chambre écossais, l’Orchestre Monteverdi/Gardiner, l’Orchestre de l’Académie nationale Sainte-Cécile ou encore l’Orchestre symphonique de Londres. Parmi les concerts qu’elle donne cette saison, citons la Messe solennelle de Beethoven avec la Radiodiffusion bavaroise, des tournées en Europe et en Amérique du Nord pour interpréter les opéras Alcina et Serse de Handel avec The English Concert, de l’Oratorio de Noël de MacMillan avec l’Orchestre philharmonique de Londres, la Symphonie no 4 de Mahler avec l’Orchestre symphonique de Londres ou encore Le Paradis et la Péri de Schumann en compagnie de la Staatskapelle de Berlin.

Cette récitaliste engagée a également foulé la scène du Concertgebouw d’Amsterdam, du Carnegie Hall de New York, des festivals d’Aldeburgh, d’Édimbourg et de Salzbourg ainsi que du Mostly Mozart Festival. Elle est aussi régulièrement invitée aux BBC Proms et au Wigmore Hall.

Sa discographie comprend le Chant de louange de Mendelssohn avec l’Orchestre symphonique de Londres; Le Berger fidèle de Handel et des œuvres de Handel et de Vivaldi interprétées avec l’ensemble La Nuova Musica pour Harmonia Mundi; un album consacré à Lutosławski avec l’Orchestre symphonique de la BBC, Alceste de Handel avec l’Early Opera Company et The Judgement of Paris d’Eccles pour Chandos; un album solo consacré à Il Caro Sassone de Handel et un enregistrement de Rodelinda de Handel avec The English Concert et enfin Queens de Handel avec le London Early Opera pour Hyperion. Son premier album de récitals, qui comprenait des interprétations de Berg, de Strauss et de Schönberg, est sorti en août 2021 chez Linn Records.

Kayleigh Decker Mezzo-soprano

Stuart Jackson Ténor

Après avoir remporté des prix aux concours internationaux de chant du Wigmore Hall et de la Kohn Foundation et au concours international de lied de l’Académie internationale Hugo Wolf de Stuttgart, Stuart Jackson a donné des récitals pour l’Opéra d’État de Stuttgart, au Wigmore Hall, à l’Oxford Lieder Festival ainsi que dans la salle des Muses du palais de l’Albertina, à Vienne.

Cette saison 2021-2022 est marquée par sa première interprétation de l’Évangéliste dans la Passion selon saint Matthieu de Bach avec l’ensemble Arcangelo et Jonathan Cohen aux BBC Proms, ainsi que de La Création de Haydn au Barbican avec l’Academy of Ancient Music, de Samson de Handel avec The English Concert au London Handel Festival et de Mitridate, re di Ponto de Mozart au Théâtre royal danois. Il est par ailleurs retourné au Festival de Glyndebourne pour interpréter Alcina de Handel.

Parmi ses dernières apparitions, citons celles du jeune marin dans une représentation semi-scénique de Tristan et Isolde pour le Festival de Glyndebourne ou encore de Peter Quint et du Narrateur dans Le Tour d’écrou pour l’Opéra national de Lorraine. Il a également interprété l’Oratorio de Noël de Bach avec l’Orchestre de l’Académie nationale Sainte-Cécile en compagnie de Trevor Pinnock et a fait ses débuts à l’Opéra-Comique de Berlin dans le rôle de Jupiter (Semele).

Stuart a chanté dans La Reine des fées de Purcell avec le RIAS Kammerchor, dans la Passion selon saint Jean de Bach dans le cadre d’une tournée européenne avec l’Orchestra of the Age of Enlightenment et la Chapelle Harmonique à Versailles, ainsi que durant une tournée avec l’Orchestre du XVIIIe siècle en compagnie de Daniel Reuss, avec qui il a aussi chanté dans la Passion selon saint Matthieu. Il a également interprété le Chant de louange de Mendelssohn avec la Royal Northern Sinfonia, Le Vin herbé de Martin avec l’Orchestre symphonique de São Paulo ou encore le Te Deum de Bruckner avec l’Orchestre symphonique de Stavanger. On lui doit en outre de nombreuses représentations du Messie, notamment avec le Hallé Orchestra et John Butt, ainsi qu’avec l’Orchestre symphonique de Bournemouth sous la direction de Nicholas McGegan.

À l’opéra, on l’a vu incarner Narraboth (Salomé) durant ses débuts à l’English National Opera, Vašek (La Fiancée vendue) pendant ses débuts au Garsington Opera, Jonathan dans Saül de Handel à l’occasion du Glyndebourne Tour ainsi que les personnages du Grand-Prêtre, d’Abner, de l’Amalécite et de Doëg (Saül) pour le Festival de Glyndebourne. Par la suite, il a une nouvelle fois prêté sa voix aux mêmes personnages dans Saül de Handel pour le Festival d’Adélaïde ainsi qu’à Don Ottavio (Don Juan) pour l’Opéra de Stuttgart et à Nettuno dans La Divisione del Mondo de Legrenzi pour l’Opéra national du Rhin.

Avery Amereau Contralto

Originaire de Jupiter, en Floride, Avery Amereau a étudié au Collège de musique Mannes et à l’École Juilliard, où elle a eu l’honneur de recevoir une bourse Kovner et la bourse de carrière Richard F. Gold 2017 de la Fondation Shoshana. Elle a fait ses débuts au Metropolitan Opera en 2016 en incarnant la chanteuse de madrigaux dans Manon Lescaut de Puccini – une performance qui a été saluée par The New York Times : « Captivante… [Avery Amereau] s’est démarquée par son timbre brûlant exceptionnellement riche et saturé. »

Elle a depuis lors fait ses débuts à l’Opéra de Hanovre (Bradamante/Alcina). Elle s’est également produite au Festival de Glyndebourne (Dryad/Ariadne), à l’Opéra de Santa Fe (Olga/Eugène Onéguine), à l’Opéra de Seattle (Ursula/Béatrice et Bénédict), à l’Opera Columbus (Carmen), au Grand Théâtre de Genève (Chérubin/Les Noces de Figaro), au Festival de Salzbourg (le page/Salomé) et a fait ses débuts et à l’Opéra de Lille dans le rôle d’Éduige dans Rodelinda, qu’elle a plus tard repris à l’Opéra de Lyon.

Excellant dans le répertoire baroque, elle s’est produite pendant ses études à Juilliard avec le Département de musique ancienne de l’école sous la direction de chefs d’orchestre comme William Christie et Maasaki Suzuki, ainsi qu’au Festival Bach de Leipzig et à l’Early Music Festival de Boston.

Ses derniers concerts comprennent la première mondiale de The Listeners de Caroline Shaw dans le cadre d’une tournée aux États-Unis avec le Philharmonia Baroque Orchestra, le Messie avec Bernard Labadie et l’Orchestre du Centre national des arts, ses débuts à l’Early Opera Company dans Didon et Énée au Concertgebouw d’Amsterdam, les arias de Vivaldi avec l’Orchestra of St. Luke’s de New York, le Requiem de Mozart avec le Rhode Island Philharmonic Orchestra sous la direction de Bramwell Tovey, ainsi que la Passion selon saint Jean de Bach et le Requiem de Duruflé avec Voices of Ascension (New York). Au fil de ses nombreuses représentations du Messie, elle a notamment chanté avec The Phoenix Symphony, la Nashville Symphony, l’University Musical Society de l’Université du Michigan à Ann Arbor, le Saint Paul Chamber Orchestra et le Saint Thomas Church Choir. Elle a en outre interprété Les Nuits d’été de Berlioz et La Rhapsodie pour alto de Brahms avec l’American Classical Orchestra sous la direction de Thomas Crawford, et a chanté des œuvres de Handel et de Vivaldi en compagnie du Santa Fe Pro Musica.

 

Nathan Berg Bass-baritone

Rowan Pierce Soprano

Programme

G.F. HANDEL

Alcina, HWV 34

Tarifs et billetterie

Période exclusive d’abonnement du 27 avril au 17 mai 2022

Les billets à l'unité seront en vente dès le mercredi 18 mai 2022 à midi.

Partenaires