Aller au contenu
Saison Montréal Série Maison symphonique

Le Messie de Handel avec Jonathan Cohen

Billets
Date
10 décembre 2021 à 19:30
Lieu

Maison symphonique de Montréal

1600, rue Saint-Urbain
Montréal (Québec)
Canada

Billetterie
514 842-2112
Sans frais à l'extérieur de Montréal
1 866 842-2112

S'y rendre
Tarif De 30 $ à 99 $

Le directeur musical des Violons du Roy, Jonathan Cohen, présente sa vision du Messie de Handel, l’œuvre phare du répertoire de La Chapelle de Québec qui synthétise le génie de l’opéra italien, la rigueur allemande et l’expressivité anglaise. Une première à ne pas manquer.

Chefs et solistes

Jonathan Cohen Chef

Jonathan Cohen mène déjà une remarquable carrière de chef d’orchestre, de violoncelliste et de claveciniste. Réputé pour sa passion et son engagement envers la musique de chambre, il maîtrise avec autant d’aisance divers répertoires, comme l’opéra baroque et les œuvres symphoniques classiques. Il est à la fois directeur artistique d’Arcangelo et du Festival de musique de Tetbury, directeur musical des Violons du Roy et partenaire artistique de l’Orchestre de chambre de Saint Paul.

En 2010, Jonathan Cohen a fondé l’ensemble Arcangelo dans un désir de mener à bien des projets spéciaux de haute qualité. Il s’est produit avec la troupe dans des salles de concert et des festivals prestigieux comme le Wigmore Hall de Londres, les philharmonies de Berlin et de Cologne, le Musikverein de Vienne, le Festival de Salzbourg et le Carnegie Hall de New York. Arcangelo a fait ses débuts aux BBC Proms à la Sam Wanamaker Playhouse en 2016, puis y est retourné en 2018 pour présenter, à guichets fermés, Theodora au Royal Albert Hall. À l’occasion des célébrations de son 10ᵉ anniversaire, l’ensemble jouera à nouveau Theodora à la Konzerthaus de Vienne en janvier 2020, ainsi que Die Schöpfung de Haydn au Barbican Centre.

Arcangelo est fort occupé et très sollicité en studio, s’associant avec des solistes réputés comme Iestyn Davies (leur disque Arias for Guadagni a d’ailleurs gagné le prix du récital de l’année aux Gramophone Awards 2012 et celui des cantates de Bach, le prix de l’enregistrement vocal baroque aux Gramophone Awards 2017), Anna Prohaska et Christopher Purves chez Hyperion. L’album que Vilde Frang et lui ont consacré à Mozart, sorti sous étiquette Warner Classics, a atteint le sommet du palmarès de musique classique au Royaume-Uni et décroché le prix Echo Klassik Concert. Par ailleurs, ses albums avec Christiane Karg et Matthew Rose ont tous deux été en lice pour un prix à l’International Opera Award de 2016. Son enregistrement des concertos pour violoncelle de C.P.E. Bach avec Nicolas Altstaedt chez Hyperion lui a valu un prix du BBC Music Magazine dans la catégorie des concertos en 2017, alors que son enregistrement des Sonates en trio, op. 1 de Buxtehude chez Alpha Classics a été en lice dans la catégorie de la meilleure performance de musique de chambre/petit ensemble aux Grammy Awards 2018. Les plus récents disques d’Arcangelo, Magnificats par des membres de la famille Bach et Leçons de ténèbres de Charpentier, sont déjà louangés par la critique.

Joélle Harvey Soprano

Originaire de Bolivar, dans l’État de New York, la soprano Joélle Harvey s’est établie comme interprète de renom d’un vaste répertoire, dominé par Haendel, Mozart et de la musique nouvelle.

Les engagements de Mme Harvey pour la saison 2021-2022 incluent ses débuts à l’Opernhaus Zürich (Aristea dans L’Olimpiade de Pergolesi), à l’Orchestre symphonique de Chicago (Knoxville: Summer of 1915 de Barber, dirigé par Jakub Hrůša) et la University Musical Society de l’Université du Michigan (Le Messie de Haendel). Elle se joint aux Violons du Roy pour interpréter à nouveau Le Messie et fait un retour aux orchestres symphoniques de la Caroline du Nord (4e Symphonie de Mahler) et d’Indianapolis (9e Symphonie de Beethoven), en plus de poursuivre son étroite collaboration avec la Handel & Haydn Society de Boston à deux occasions : pour chanter Gloria de Vivaldi et Le Magnificat de C.P.E. Bach sous la direction de Jonathan Cohen, ainsi que La Création de Haydn, dirigée par Harry Christophers lors de ses dernières représentations à titre de directeur artistique de la H&H.

Au cours de la saison 2020-2021, Mme Harvey a tourné une représentation de la 5e Bachianas Brasilieras de Villa-Lobos avec l’Orchestre de Cleveland, dans le cadre de leur saison reconfigurée, et a fait ses débuts au Cincinnati Symphony May Festival en interprétant Les Illuminations de Britten, en plus de s’être jointe à la Handel & Haydn Society pour une représentation filmée de leur concert annuel du Messie. Par ailleurs, elle a collaboré avec l’Opéra de Los Angeles sur The Gorgeous Nothings d’Anna Clyne, un ensemble de textes d’Emily Dickinson dans le cadre de leur initiative On Now. Plus tard durant l’été, elle s’est jointe à l’Orchestre symphonique d’Elgin pour interpréter Knoxville Summer of 1915 de Barber, puis au Bard Summerscape pour des chansons de Nadia Boulanger ainsi que des extraits des Liebeslieder Waltzes de Brahms.

À l’origine, la saison 2019-2020 de Mme Harvey devait être marquée par d’importants débuts, dont au Metropolitan Opera, où elle a interprété Pamina dans La Flûte enchantée. Elle est retournée à l’Orchestre de Cleveland pour la 4e Symphonie de Mahler ainsi que pour la Messe en C mineur de Mozart. La 2e Symphonie de Mahler occupait une place importante cette saison, durant laquelle elle est retournée à l’Orchestre symphonique de Saint-Louis. Elle a également chanté avec la Société de musique de chambre de Philadelphie dans le cadre de leur série Emerging Voices, ainsi qu’avec la Société de musique de chambre du Lincoln Center pour un concert au Alice Tully Hall mettant en vedette des pièces de Schubert, de Chausson et de Harbison.

Allyson McHardy Mezzo-soprano

La mezzo-soprano Allyson McHardy est réputée pour sa couleur vocale unique et sa forte présence scénique. Encensée par Joshua Kosman du San Francisco Chronicle qui l’a décrite comme « une chanteuse incroyablement imaginative et polyvalente », elle a chanté à l’Opéra de Paris, au Festival d’Aix-en-Provence, avec les orchestres symphoniques de Chicago et de Toronto, avec l’Orchestre de Saint-Louis, au Festival de Glyndebourne, à l’Opéra de San Francisco, avec l’Orchestre symphonique de Boston, la Canadian Opera Company, Les Violons du Roy et l’Orchestre philharmonique de Varsovie, ainsi qu’au Théâtre du Capitole de Toulouse. Adam Fischer, Seiji Ozawa, Jeremy Rohrer, Kent Nagano, Emmanuelle Haim, Bernard Labadie, Trevor Pinnock, Ludovic Morlot, Carlos Kalmar et Johannes Debus sont parmi les chefs d’orchestre avec lesquels elle a collaboré sur des œuvres comme La clemenza di Tito, L’enfant et les sortilèges, Hippolyte et Aricie, la Messe en C mineur de Mozart, La Passion selon Saint Matthieu, L’Or du Rhein, The Dream of Gerontius et Le Messie. Mme McHardy a remporté un prix Opus pour Dead Man Walking de l’Opéra de Montréal et Le Vaisseau fantôme de l’Opéra de Québec, en plus d’avoir été mise en nomination pour un prix Juno pour le disque Summer Night du Canadian Art Song Project qui met en vedette la musique de Healey Willan.

Au cours de la prochaine saison, Allyson McHardy interprétera la 9e Symphonie de Beethoven avec l’Orchestre symphonique de Québec, La Résurrection de Haendel avec l’Opera Atelier, Le Messie avec Nicholas Kramer pour le Music of the Baroque à Chicago et Riders to the Sea dans le cadre d’une coproduction entre BOP et l’Opéra de Montréal. En 2019-2020, son emploi du temps comprenait l’interprétation de cantates de Bach pour Music of the Baroque, du Messie avec l’Orchestre de Floride et l’Orchestre symphonique de Terre-Neuve, ainsi que de Flight pour le Pacific Opera Victoria.

La discographie d’Allyson McHardy comprend Summer Night-Healey Willan avec le Canadian Art Song Project (Centrediscs) qui a obtenu une nomination pour un prix Juno. Entre autres disques, mentionnons Orlando de George Frideric Haendel avec le Pacific Baroque Orchestra et Alexander Weimann (ATMA), l’enregistrement de La Conversione di Clodoveo, Re di Francia (ATMA) de Caldara, en nominations pour des prix Juno et ADISQ, ainsi que celui de Norma de Bellini avec l’Orchestre philharmonique de Varsovie (Philharmonia Narodowa), en plus de deux œuvres de Harry Somers, Serinette et A Midwinter Night’s Dream (Centrediscs), et des mélodies ukrainiennes du compositeur Mykola Lysenko dans une collection de six disques de la maison Musica Leopolis.

Andrew Staples Ténor

Interprète prolifique, Andrew Staples a chanté avec les orchestres philharmoniques de Berlin et de Vienne, l’Akademisten Berlin, l’Orchestre symphonique de la Radiodiffusion bavaroise et l’Orchestre de l’âge des Lumières avec sir Simon Rattle; l’Orchestre de Paris, l’Orchestre symphonique de la radio suédoise et l’Orchestre symphonique de Londres avec Daniel Harding; l’Orchestre symphonique allemand de Berlin; l’Orchestre symphonique de Gävle avec Robin Ticciati; l’Orchestre philharmonique de Rotterdam, l’Orchestre métropolitain et l’Orchestre de Philadelphie avec Yannick Nézet-Séguin; ainsi qu’avec l’Accademia Santa Cecilia avec Semyon Bychkov.

Andrew Staples a fait ses débuts à la Royal Opera House de Covent Garden en incarnant Jacquino (Fidelio), puis il y est retourné pour interpréter Flamand (Capriccio), Tamino (La Flûte enchantée), Tichon (Katya Kabanova) et Narraboth (Salomé). Il a également chanté au Metropolitan Opera, au Théâtre national de Prague, à La Monnaie à Bruxelles, au Festival de Salzburg, à l’Opéra d’État de Hambourg, au Theater an der Wien, au Festival de Lucerne et à l’Opéra lyrique de Chicago.

Parmi ses engagements récents et à venir, notons ses débuts au Metropolitan Opera où il incarne Andres (Wozzeck), le rôle de Nicias dans le cadre de représentations en concert de Thaïs avec l’Orchestre symphonique de Toronto et l’interprétation de Das Lied von der Erde avec l’Orchestre philharmonique de New York, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre symphonique allemand de Berlin et l’Orchestre du Festival de Budapest. Sont également prévus un retour à l’Orchestre symphonique allemand de Berlin ainsi qu’à l’Orchestre de la Radiodiffusion bavaroise de Munich.

Neal Davies Baryton-basse

Neal Davies a étudié au King’s College de Londres et à la RAM, et a remporté le prix Lieder du concours Cardiff Singer of the World en 1991. Il a chanté avec l’Orchestre philharmonique d’Oslo sous Jansons, l’Orchestre symphonique de la BBC sous Boulez, les orchestres de Cleveland et Philharmonia sous Dohnanyi, l’Orchestre de Chambre d’Europe sous Harnoncourt, l’Orchestre de l’âge des Lumières sous Brüggen, l’English Concert avec Harry Bicket, le Gabrieli Consort sous McCreesh, le Hallé Orchestra avec Elder, le Concerto Köln sous Bolton, le Scottish Chamber Orchestra avec Adam Fischer, l’Orchestre philharmonique de Bergen avec Edward Gardner, l’Orchestre symphonique allemand de Berlin avec David Zinman, l’Orchestre symphonique de Melbourne avec sir Andrew Davis, ainsi que les orchestres symphoniques de Londres et philharmonique de Vienne sous Harding. Il a régulièrement compté parmi les invités du Festival d’Édimbourg et de BBC Proms.

Récemment, il a interprété la 14e Symphonie de Shostakovich avec l’Orchestre symphonique de la BBC et Kirill Karabits et effectué un retour à la Deutsche Staatsoper Berlin pour King Arthur, en plus d’avoir participé à des représentations de Peter Grimes avec le l’Orchestre philharmonique de Bergen et du Messie avec l’Orchestre symphonique de Lucerne. Parmi les faits saillants des saisons précédentes, mentionnons le Festival d’Édimbourg avec Edward Gardner (Création) et les BBC Proms (Dona nobis pacem de Vaughan Williams), ainsi que des concerts avec David Afkham et l’Orchestre national espagnol et avec Maxime Pascal à la tête de l’Orchestre de Hallé. Durant la saison 2018-2019, il a chanté avec Les Violons du Roy et l’Orchestre philharmonique de New York (Jonathan Cohen), le Bach Collegium Japan (Masaaki Suzuki), le Music of the Baroque (Jane Glover) et l’Orchestre de Philadelphie (Bernard Labadie).

La vaste discographie de Neal Davies comprend Acis and Galatea sous Christian Curnyn (BBC Music Magazine Award, 2019), Le Messie, Theodora, Saul et La Création (Gramophone Award, 2008) sous McCreesh, Jenufa et Makropulos Case sous sir Charles Mackerras, Vanessa de Barber sous Leonard Slatkin, Le Messie sous René Jacobs, l’Intégrale de Schubert d’Hyperion avec Graham Johnson et Billy Budd de Britten avec Daniel Harding (Grammy Award, 2010).

La Chapelle de Québec Chœur de chambre

Créée en 1985 par son chef fondateur et directeur musical Bernard Labadie, La Chapelle de Québec est un des plus importants ensembles vocaux d’Amérique du Nord. Il est formé exclusivement de chanteurs professionnels triés sur le volet qui viennent de partout au Canada. Ce choeur de chambre unique se spécialise dans le répertoire avec orchestre des XVIIe et XVIIIe siècles, qu’il interprète régulièrement avec l’orchestre de chambre Les Violons du Roy, son alter ego, mais aussi à titre de chœur invité avec certains des plus grands orchestres d’Amérique du Nord. Ses interprétations des oratorios, requiem, messes et cantates de Bach, Handel, Mozart et Haydn, mais aussi de Fauré et de Duruflé, constituent des événements fréquemment acclamés par la presse nationale et internationale.

La Chapelle de Québec se fait entendre régulièrement à Québec au Palais Montcalm et à Montréal à la Maison symphonique, mais aussi au Walt Disney Concert Hall avec le Los Angeles Philharmonic et à Carnegie Hall avec Les Violons du Roy et Orchestra of St. Luke’s, ainsi qu'à Ottawa avec l’Orchestre du Centre National des Arts. Ses concerts sont souvent relayés sur les ondes de CBC et Radio-Canada ainsi que sur le réseau américain NPR.

La Chapelle de Québec est aussi connue pour sa participation au Chemin de Noël, un événement annuel qui rassemble la grande communauté des mélomanes de la région de Québec à chaque mois de décembre.

Programme

G.F. HANDEL

Messiah, HWV56

Autres représentations du concert

Partenaires