Aller au contenu
Hors série

Schumann et Mathieu, quintettes romantiques

Billets
Date
2 octobre 2021 à 13:00
Lieu

Le Diamant

Foyer du Diamant
966, rue Saint-Jean, Québec

S'y rendre

Beaucoup de chefs-d’œuvre ont été écrits pour la formation réunissant un piano et un quatuor à cordes, incluant le célèbre Quintette en mi bémol majeur, op.44 de Robert Schumann. André Mathieu a lui aussi écrit un magnifique quintette avec piano dans une esthétique proche du romantisme. Le jeune pianiste Jean-Michel Dubé s’est démarqué par ses enregistrements consacrés à la musique d’André Mathieu, dont un regroupe toute la musique de chambre du compositeur québécois avec des musiciens des Violons du Roy. Ils se retrouvent pour la première fois autour du piano Gilles-Tremblay.

Chefs et solistes

Jean-Michel Dubé Piano

Grand lauréat du Tremplin international 2017 du Concours de Musique du Canada – Canimex et du Prix pour la meilleure interprétation de l’œuvre imposée, le pianiste Jean-Michel Dubé se distingue la même année sur la scène internationale comme lauréat du Prix spécial au Concours international German Piano Open et comme finaliste au Concours international Piana Del Cavaliere en Italie. Son sens musical inné et sa technique lui ont valu de nombreux éloges tant au Canada qu’à l’étranger. Lauréat du Prix Pierre Mantha lors du Concours Prix d’Europe 2016, il a également été récipiendaire du Prix John Newmark pour ses qualités musicales et esthétiques qui ont retenu l’attention du jury. Depuis, on a pu l’entendre lors de nombreux concerts au Canada, en France et en Suisse.

Reconnu comme une étoile montante de la relève au pays, Jean -Michel Dubé figure parmi les six artistes québécois montants de la scène classique au Canada identifiés par « Ici Musique » en 2018. Il fait aussi partie du palmarès 2017 de la « CBC Music » des 30 musiciens classiques de moins de trente ans qui se démarquent au Canada.

À l’invitation de France Musique, en 2017, Jean-Michel poursuit son entrée sur la scène internationale lors d’un récital diffusé à l’émission « Génération Jeunes interprètes » dédiée à la relève.

Grâce aux Grands Prix remportés successivement au Concours Hélène-Roberge de l’Aramusique en 2015 et au Concours Pierre-De Saurel en 2016, Jean-Michel a enregistré deux disques sous étiquette Espace-21, consacrés à la musique du compositeur québécois André Mathieu dont le premier a été choisi album classique du mois par la revue La Scena musicale (Montréal). Des extraits de ces albums ont été diffusés sur ICI Musique, Radio-classique et France musique.

En plus de sa carrière de récitaliste et de chambriste on a pu l’entendre comme soliste avec l’Orchestre symphonique de l’Estuaire, l’Orchestre symphonique des Jeunes de Montréal, l’Orchestre symphonique de Drummondville, l’orchestre du German Piano Open, les Violons du Roy, l’Orchestre Appassionata, l’Orchestre du Concours de musique du Canada et l’Orchestre Philharmonia Mundi de Montréal. Il a travaillé avec les chefs Dina Gilbert, Jean-Pascal Hamelin, Mathieu Lussier, Daniel Myssyk, Uri Mayer, Julien Proulx et Henri Sigfridsson.

Comme chambriste, il se produit régulièrement en duo avec sa partenaire Rosemarie Duval-Laplante. À ce titre, ils ont participé à des stages de perfectionnement en piano 4-mains avec le pianiste Hervé Billaut à Paris et avec le pianiste Philippe Cassard à l’Académie de Musique Tibor Varga en Suisse. En 2018, ils ont réalisé la tournée de Jeunesses Musicales Canada.

Au fil des ans, Jean-Michel Dubé a suivi des classes de maître avec les pianistes Michel Béroff, Hervé Billaut, Philippe Cassard, Jean-Philippe Collard, Jane Coop, Till Fellner, Anton Kuerti, Stephen Kovacevitch, André Laplante, Benedetto Lupo, Jorge Luis Prats, Jacques Rouvier, Jean Saulnier et Jean-Paul Sevilla.

Pascale Gagnon Violon

Pascale Gagnon détient un baccalauréat et une maîtrise en interprétation qu’elle a complétés à l’Université de Montréal sous la direction de Jean-François Rivest. Elle a perfectionné sa formation dans divers stages tels que le Centre d’arts Orford, le Domaine Forget de Saint-Irénée ainsi que le Banff Center for the Arts en Alberta.

Membre fondateur du Quatuor Bozzini de 1994 à 1997, elle a remporté avec ce groupe le deuxième prix de la finale nationale du Concours CIBC en 1995 ainsi que le premier prix dans le cadre de la série Début en 1997. Reconnu dans le milieu de la musique contemporaine, le Quatuor Bozzini a été invité en 1996 à se produire lors du Forum international des jeunes compositeurs en collaboration avec le Nouvel Ensemble Moderne (NEM).

En tant que violon solo de l’orchestre de l’Université de Montréal, qu’elle a été pendant les trois dernières années de sa formation, elle a effectué une tournée en Espagne en 1994. À titre de soliste et de chambriste, elle a participé en 1997 à deux concerts captés par la Société Radio-Canada dans le cadre de la série Jeunes Artistes. Elle a joué avec différents orchestres et ensembles professionnels dont l’Orchestre Métropolitain, l’Orchestre symphonique de Laval, I Musici, La Pietà et la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ). Pascale Gagnon est membre de l’orchestre de chambre Les Violons du Roy depuis mai 2001.

Noëlla Bouchard Violon

Noëlla Bouchard s’est jointe aux Violons du Roy en 1995. Depuis, elle a pris part à plusieurs centaines de concerts, à une trentaine de tournées internationales et à de nombreux enregistrements de cet orchestre de chambre en résidence au Palais Montcalm – Maison de la musique à Québec.

Ayant débuté l’apprentissage du violon à cinq ans avec Lucille Johnstone, Noëlla Bouchard poursuit ses études au Conservatoire de musique de Montréal de 1982 à 1992, dans les classes de Johanne Arel, Raymond Dessaints, Robert Verebes, Denis Brott et Raffi Armenian. Elle y obtient un premier prix en 1992. Elle se perfectionne ensuite de 1992 à 1995 avec Moshe Hammer à Toronto. En 1994, elle est finaliste au Tremplin international du Concours de musique du Canada à Vancouver. Elle a participé à plusieurs stages de perfectionnement au Domaine Forget, au Camp musical des Laurentides et à Orford Musique.

Au cours des dernières années, Noëlla Bouchard a été invitée aux Concerts du Bic (2016), au Festival Music and Beyond d’Ottawa (2018) et elle a participé à l’enregistrement d’un disque consacré à la musique de chambre d’André Mathieu, en compagnie du pianiste Jean-Michel Dubé (2019).

Isaac Chalk Alto

L’altiste canadien Isaac Chalk a reçu une éducation musicale des plus complètes. En plus de sa formation d’interprète, il a eu la chance d’étudier le chant à la Maîtrise des Petits chanteurs du Mont-Royal. M. Chalk est diplômé de l’Université McGill, où il a été récipiendaire de nombreux prix, dont la bourse Lloyd Carr-Harris, consacrée aux cordes, et le prestigieux Violon d’Or, la plus importante bourse musicale au Canada.

En février 2011, il a fait ses débuts à Koerner Hall, à Toronto, où il a interprété le Concerto pour alto de Béla Bartók avec l’Orchestre du Royal Conservatory, sous la direction de Julian Kuerti. On a pu l’entendre dans un concert en hommage au contrebassiste et compositeur italien Stefano Scodanibbio présenté au Solitär du Mozarteum à Salzbourg. En juin 2013, il a été nommé alto solo des Violons du Roy avec lesquels il s’est produit à Québec et Montréal, au Festival de Lanaudière ainsi que lors d’une tournée européenne. Isaac Chalk tient à remercier la Sylva Gelber Music Foundation et le Conseil des Arts du Canada de leur généreux soutien.

Raphaël Dubé Violoncelle

Le violoncelliste Raphaël Dubé se produit régulièrement comme musicien d’orchestre, chambriste ou soliste. Membre des Violons du Roy depuis 2008, il aborde avec la même passion le répertoire de toutes les époques et ses activités musicales sont très diversifiées. Salué à plusieurs reprises par la critique, il s’est produit comme soliste avec Les Violons du Roy, l’Orchestre national des jeunes du Canada et l’Orchestre symphonique du Conservatoire de musique de Montréal. Il a également joué à deux reprises au Carnegie Hall de New York au sein du quatuor avec piano Amity Players. Avec cet ensemble, il a enregistré en 2007 un disque consacré à Brahms. Raphaël Dubé a également pris part à un enregistrement d’œuvres de musique de chambre avec la harpiste Valérie Milot, sous étiquette Analekta. Plus récemment, il s’est produit comme chambriste aux festivals du Bic et de Sackville.

Dès son plus jeune âge, Raphaël Dubé a su qu'il voulait devenir musicien. Ses principaux professeurs furent Monique et Walter Joachim, Carole Sirois et Timothy Eddy. Avant de joindre Les Violons du Roy, Raphaël Dubé a été membre du New World Symphony pour la saison 2007-2008.

Raphaël Dubé joue sur un violoncelle Giovanni Grancino C. 1695-1700, gracieusement mis à sa disposition par la compagnie Canimex inc. de Drummondville (Québec), Canada.

Benoit Loiselle Violoncelle

Violoncelle solo de l’ensemble Les Violons du Roy, Benoit Loiselle poursuit également une carrière de soliste et de chambriste. Il est invité régulièrement à se produire dans plusieurs festivals et centres musicaux du Canada et comme soliste avec divers orchestres. On a pu l’entendre notamment avec l’Orchestre symphonique de Montréal, Les Violons du Roy, l’Orchestre Métropolitain du Grand Montréal, l’Orchestre de chambre de Hull et plus récemment, l’Orchestre de la Francophonie canadienne. En plus de ses activités de concertiste, on le retrouve comme professeur à l’Académie du Domaine Forget.

Fort sollicité comme chambriste, tant au concert qu’au disque, il a entre autres collaboré avec des artistes tels que Luc Beauséjour, James Ehnes, Anton Kuerti, Stéphane Lemelin, Anne Robert, Olivier Thouin et François Zeitouni. Il a notamment participé en 2002-2003 aux Tournées Desjardins des Jeunesses musicales du Canada qui consistent en près de quarante récitals dans l’est du Canada.

Membre fondateur du Trio Hochelaga de 2000 à 2006, il s’est produit au sein de cet ensemble partout au Canada ainsi qu’en Asie et figure également sur plusieurs des enregistrements du groupe. Le Trio Hochelaga a été le dédicataire du Triple concerto du compositeur canadien Jacques Hétu créé en 2003.

Diplômé du Conservatoire de musique de Montréal dans la classe de Denis Brott, il a également étudié avec Antonio Lysy à l’Université McGill. En 1999, Benoit Loiselle remportait le Prix d’Europe décerné par l’Académie de Musique du Québec, ce qui lui a permis de poursuivre sa formation en Suisse auprès de Radu Aldulescu et d’Alberto Lysy à l’International Menuhin Music Academy.

De 2003 à 2006, Benoit Loiselle a joué sur le violoncelle McConnell-Gagliano de la Banque d’Instruments du Conseil des Arts du Canada. Il bénéficie présentement d’un archet de Lamy prêté généreusement par Canimex.

Programme

R. SCHUMANN

Quintette pour piano et cordes en mi bémol majeur, op.44

A. MATHIEU

Quintette pour piano et quatuor à cordes