Aller au contenu
Tournée

Le Messie de Handel avec l'Orchestre du CNA

Billets
Date
16 décembre 2021 à 19:00
Lieu

Salle Southam

Centre national des Arts
1, rue Elgin
Ottawa (Ontario)
Canada

S'y rendre

Chefs et solistes

Bernard Labadie Chef

Reconnu internationalement pour son expertise dans le répertoire des XVIIe, XVIIIe et du début du XIXe siècle, Bernard Labadie est le chef fondateur des Violons du Roy, dont il a assumé la direction musicale de 1984 à 2014, et exerce toujours les fonctions de directeur musical du chœur La Chapelle de Québec, qu’il a fondé en 1985. À la tête de ces deux ensembles, il a effectué de nombreuses tournées dans les Amériques et en Europe, dans les plus grandes salles et les plus grands festivals : le Carnegie Hall et le Lincoln Center (New York), le Walt Disney Concert Hall (Los Angeles), le Kennedy Center (Washington), le Barbican (Londres), la Philharmonie de Berlin, le Théâtre des Champs-Élysées (Paris), le Palais des Beaux-Arts (Bruxelles) et les festivals de Salzbourg, Bergen, du Rheingau et du Schleswig-Holstein. Au printemps 2018, il dirige Les Violons du Roy lors de deux tournées aux États-Unis, au Mexique et en Colombie en compagnie de la violoniste Isabelle Faust et de la soprano Julia Lezhneva.

En 2017, Bernard Labadie a été nommé chef principal de l’Orchestra of St. Luke’s de New York, fonction qu’il occupe à partir de la saison 2018-2019. Il dirige notamment la série annuelle de concerts de cet orchestre à Carnegie Hall. Chef invité très recherché, il dirige régulièrement les grands orchestres nord-américains et européens. En 2017-2018, il est à la tête des orchestres de Cleveland et du Minnesota, des orchestres symphoniques de Pittsburgh, Saint-Louis, Baltimore et Toronto, des orchestres de la radio de Francfort, Finlande (Helsinki) et Berlin, l’Orchestre philharmonique de Radio-France, l’Orchestre national de Lyon et l’Orchestre du Centre national des Arts à Ottawa. Depuis le début de sa carrière internationale à la fin des années 1990, on l’a aussi vu, entre autres, au pupitre de l’Orchestre de la radio bavaroise (Munich), de l’Orchestre du Concertgebouw (Amsterdam), des orchestres de Chicago, New York, Philadelphie, Boston, Los Angeles, San Francisco, Houston et Atlanta, du New World Symphony (Miami Beach) et de l’Orchestre symphonique de Montréal.

Très actif avec les orchestres sur instruments d’époque, il a fait ses débuts avec l’Akademie für alte Musik de Berlin en novembre 2017, et a aussi dirigé l’Academy of Ancient Music, The English Concert, l’Orchestra of the Age of Enlightenment, l’orchestre du Collegium Vocale (Gand) ainsi que la Handel and Haydn Society (Boston) et l’Ensemble Arion (Montréal).

À l'opéra, il a été le directeur artistique de l'Opéra de Québec (1994-2003) et de l'Opéra de Montréal (2002-2006), et à titre de chef invité, il a dirigé notamment au Metropolitan Opera (New York) et aux opéras de Santa Fe, Cincinnati et Glimmerglass. En janvier 2017, il a fait ses débuts au Canadian Opera Company (Toronto), où il retourne en 2019.

À la tête des Violons du Roy ou comme chef invité, il a enregistré une vingtaine de disques pour les maisons Virgin Classics (maintenant Erato), EMI, Dorian, ATMA, Hyperion et Naïve. Deux nouvelles parutions, à la tête de l’Orchestre de la SWR de Fribourg et de l’Akademie für Alte Musik de Berlin, paraissent en 2018.

Grand ambassadeur de la vie musicale de Québec, sa ville natale, Bernard Labadie a été fait Officier de l'Ordre du Canada en 2005 et Chevalier de l'Ordre national du Québec en 2006. En 2008, il a reçu le Banff Centre's National Arts Award pour sa contribution au développement des arts au Canada, et un doctorat honorifique de l'Université Laval, son alma mater. En 2016, Bernard Labadie a reçu le prix Samuel de Champlain à Paris ainsi que l'insigne de Compagnon des arts et des lettres du Québec pour son apport aux arts dans la société québécoise. Il reçoit en mai 2018 un doctorat honorifique de la Manhattan School of Music à New York.

Magali Simard-Galdès Soprano

Magali Simard-Galdès est une jeune soprano canadienne réputée pour son timbre cristallin, sa grande musicalité et sa personnalité magnétique sur scène.

On a vu la soprano lors d’opéras, de récitals et en compagnie d’orchestres. Récemment, elle a partagé la scène avec I Musici de Montréal dans Dixit dominus, RV 807 de Vivaldi, avec ECM+ dans Bonhomme de chemin de Gonneville et avec L’Harmonie des saisons dans Le Messie de Handel. Elle a aussi joué Agnès dans Written on Skin de George Benjamin avec l’Opéra de Montréal, avec qui elle avait déjà interprété Constance dans Dialogues des Carmélites et Frasquita dans Carmen. Lors des saisons précédentes, sur la scène orchestrale, elle s’est produite avec divers ensembles, notamment l’Atelier lyrique de Tourcoing dans le Paradis perdu de Dubois, l’Opéra Grand Avignon dans la Pastorale sur la nativité de Charpentier, l’Orchestre Métropolitain avec Yannick Nézet-Séguin dans Parsifal, à l’occasion du Festival de Lanaudière, ainsi que l’Orchestre philharmonique du Nouveau Monde, l’Ensemble Novello et l’Orchestre symphonique de l’Estuaire.

En 2019, Magali Simard-Galdès a enregistré trois nouveaux cycles de mélodies de Deirdre Gribbin, Ailis Ni Riain et Fuhong Shi, accompagnée par le Tionscadal na nAmhrán Ealaíne Gaeilge/Irish Language Art Song Project. Sous l’étiquette ATMA Classique, on peut l’entendre dans Romances pour voix et guitare de Berlioz et Sirènes d’Ana Sokolovic. Elle a également autoproduit son premier disque récital, Muses, nommé parmi les 50 albums de l’année 2017 selon ICI Musique.

Allyson McHardy Mezzo-soprano

La mezzo-soprano Allyson McHardy est réputée pour sa couleur vocale unique et sa forte présence scénique. Encensée par Joshua Kosman du San Francisco Chronicle qui l’a décrite comme « une chanteuse incroyablement imaginative et polyvalente », elle a chanté à l’Opéra de Paris, au Festival d’Aix-en-Provence, avec les orchestres symphoniques de Chicago et de Toronto, avec l’Orchestre de Saint-Louis, au Festival de Glyndebourne, à l’Opéra de San Francisco, avec l’Orchestre symphonique de Boston, la Canadian Opera Company, Les Violons du Roy et l’Orchestre philharmonique de Varsovie, ainsi qu’au Théâtre du Capitole de Toulouse. Adam Fischer, Seiji Ozawa, Jeremy Rohrer, Kent Nagano, Emmanuelle Haim, Bernard Labadie, Trevor Pinnock, Ludovic Morlot, Carlos Kalmar et Johannes Debus sont parmi les chefs d’orchestre avec lesquels elle a collaboré sur des œuvres comme La clemenza di Tito, L’enfant et les sortilèges, Hippolyte et Aricie, la Messe en C mineur de Mozart, La Passion selon Saint Matthieu, L’Or du Rhein, The Dream of Gerontius et Le Messie. Mme McHardy a remporté un prix Opus pour Dead Man Walking de l’Opéra de Montréal et Le Vaisseau fantôme de l’Opéra de Québec, en plus d’avoir été mise en nomination pour un prix Juno pour le disque Summer Night du Canadian Art Song Project qui met en vedette la musique de Healey Willan.

Au cours de la prochaine saison, Allyson McHardy interprétera la 9e Symphonie de Beethoven avec l’Orchestre symphonique de Québec, La Résurrection de Haendel avec l’Opera Atelier, Le Messie avec Nicholas Kramer pour le Music of the Baroque à Chicago et Riders to the Sea dans le cadre d’une coproduction entre BOP et l’Opéra de Montréal. En 2019-2020, son emploi du temps comprenait l’interprétation de cantates de Bach pour Music of the Baroque, du Messie avec l’Orchestre de Floride et l’Orchestre symphonique de Terre-Neuve, ainsi que de Flight pour le Pacific Opera Victoria.

La discographie d’Allyson McHardy comprend Summer Night-Healey Willan avec le Canadian Art Song Project (Centrediscs) qui a obtenu une nomination pour un prix Juno. Entre autres disques, mentionnons Orlando de George Frideric Haendel avec le Pacific Baroque Orchestra et Alexander Weimann (ATMA), l’enregistrement de La Conversione di Clodoveo, Re di Francia (ATMA) de Caldara, en nominations pour des prix Juno et ADISQ, ainsi que celui de Norma de Bellini avec l’Orchestre philharmonique de Varsovie (Philharmonia Narodowa), en plus de deux œuvres de Harry Somers, Serinette et A Midwinter Night’s Dream (Centrediscs), et des mélodies ukrainiennes du compositeur Mykola Lysenko dans une collection de six disques de la maison Musica Leopolis.

Andrew Haji Ténor

Le ténor canadien Andrew Haji est rapidement devenu l’une des voix les plus convoitées, tant sur la scène lyrique que dans les salles de concert. Lauréat du Grand Prix de la 50e édition du Concours international de chant de Bois-le-Duc et du Prix Oratorio du Concours musical international de Montréal, il a récemment interprété La Passion selon saint Matthieu de Bach avec Pinnock et l’Orchestre du Centre national des Arts et le Messie, accompagné de l’Orchestre symphonique de Toronto.

Le ténor a commencé la saison 2019-2020 en interprétant Alfredo dans La Traviata à l’Opéra de Vancouver, puis il se produit dans le Messie avec l’Orchestre symphonique d’Edmonton, incarne Pollione dans Norma à l’Opéra de Calgary et chante le Stabat Mater de Rossini avec l’Orchestre symphonique de Kitchener-Waterloo et la Symphonie no 9 de Beethoven avec l’Orchestre symphonique de Victoria. Au cours de la saison 2018-2019, il a prêté sa voix à Rodolfo dans La Bohème et à Cassio dans Otello avec la Compagnie d’opéra canadienne (COC). Il a interprété la Messe en si mineur de Bach avec le Chœur Amadeus et Alfredo dans Die Fledermaus à l’Opéra de Saskatoon.

Il s’illustre dans la production Lucrezia Borgia de Donizetti au Festival de Salzbourg. C’est sa première prestation dans un festival. Il joue le rôle d’Hélios dans Herculanum de Félicien David au Festival de Wexford et celui de Rodolfo dans La Bohème de Puccini.

Il est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise de la faculté de musique de l’Université de Toronto, où il a participé à plusieurs productions, dont Les Mamelles de Tirésias, Don Giovanni, Candide, Il mondo della luna et Rob Ford : The Opera. Il a été invité à participer à des programmes destinés aux jeunes artistes au Festival de Salzbourg dans le cadre du Young Singers Project, au Centre d’études en opéra en Italie, à la Music Academy of the West et à l’Accademia Europea dell’Opera, où il a été influencé par certains des meilleurs musiciens du monde. Natif de l’Ontario, il a reçu différents prix au Concours de chant Marilyn Horne à Santa Barbara et au Concours annuel de l’Ensemble Studio de la COC.

Dominic Sedgwick Baryton

Le baryton britannique Dominic Sedgwick a participé au Programme pour jeunes artistes Jette Parker du Royal Opera de 2017 à 2019. Il y a interprété Kuligin dans une nouvelle production de Káťa Kabanová, l’ami du novice dans une nouvelle production de Billy Budd, Moralès dans une nouvelle production de Carmen et le troisième enfant fantôme lors la première mondiale de Coraline, de Mark-Anthony Turnage.

Récemment, il a endossé les rôles de Melot dans une nouvelle production de Tristan und Isolde pour le Festival d’Aix-en-Provence, et de l’employé anglais dans la nouvelle production de David McVicar de Mort à Venise pour le Royal Opera.

Durant la saison 2021-2022, il revient à la Royal Opera House pour interpréter Marullo dans une nouvelle production de Rigoletto et fait ses débuts au Teatro dell’Opera di Roma dans le rôle d’Anthony, pour la première mondiale de Julius Caesar de Giorgio Battiselli, ainsi qu’à l’Opéra National de Bordeaux dans le rôle de Belcore, dans L’elisir d’amore.

Parmi ses récents projets de concerts figurent sa première participation aux BBC Proms, où il campe le rôle de Pilate dans la Passion selon Saint Matthieu de J.S. Bach avec Arcangelo/Jonathan Cohen, Le Messie avec l’Orchestre de l’âge des Lumières et l’Orchestre philharmonique royal de Liverpool, ainsi qu’un certain nombre de concerts aux côtés de l’Orchestre de l’âge des Lumières pour interpréter des cantates de Bach dans le cadre de la série Bach, the Universe and Everything présentée à Kings Place.

Dominic Sedgwick a fait ses études au Clare College, à Cambridge, et est diplômé de l’École d’opéra de l’École de musique et d’art dramatique Guildhall. Par ailleurs, il a reçu le Prix du public lors de l’édition inaugurale de 2017 du Concours international de chant du Festival Grange.

Orchestre du CNA Orchestre

Depuis sa création en 1969, l’Orchestre du Centre national des Arts (CNA) reçoit des éloges pour la passion et la clarté de ses interprétations, pour ses programmes éducatifs novateurs et pour son apport à l’expression de la créativité canadienne. Sous la direction du Directeur musical Alexander Shelley, l’Orchestre du Centre national des Arts est le reflet de la diversité des paysages, des valeurs et des communautés du Canada, et est reconnu pour sa programmation audacieuse, ses contenus nrratifs marquants, son excellence artistique et ses partenariats innovants.

Alexander Shelley a amorcé son mandat à la direction musicale de l’Orchestre du CNA en 2015, succédant à Pinchas Zukerman, qui a été aux commandes de l’ensemble pendant 16 saisons. Premier chef associé du Royal Philharmonic Orchestra, Shelley a été le premier chef de l’Orchestre symphonique de Nuremberg de 2009 à 2017. Demandé partout dans le monde, il a dirigé entre autres la Philharmonie de Rotterdam, DSO Berlin, le Leipzig Gewandhaus et la Philharmonie de Stockholm, et il maintient des liens avec la Deutsche Kammerphilharmonie et l’Orchestre national des jeunes d’Allemagne.

Chaque saison, l’Orchestre du met en vedette des artistes de réputation internationale, tels que notre artiste en résidence James Ehnes, Angela Hewitt, Joshua Bell, Xian Zhang, Gabriela Montero, Stewart Goodyear, Jan Lisiecki et le premier chef invité John Storgårds. L’ensemble se distingue à l’échelle du monde pour son approche accessible, inclusive et collaborative. Par le langage universel de la musique et des expériences musicales communes, il communique des émotions profondes et nous rapproche les uns des autres.

La Chapelle de Québec Chœur de chambre

Créée en 1985 par son chef fondateur et directeur musical Bernard Labadie, La Chapelle de Québec est un des plus importants ensembles vocaux d’Amérique du Nord. Il est formé exclusivement de chanteurs professionnels triés sur le volet qui viennent de partout au Canada. Ce choeur de chambre unique se spécialise dans le répertoire avec orchestre des XVIIe et XVIIIe siècles, qu’il interprète régulièrement avec l’orchestre de chambre Les Violons du Roy, son alter ego, mais aussi à titre de chœur invité avec certains des plus grands orchestres d’Amérique du Nord. Ses interprétations des oratorios, requiem, messes et cantates de Bach, Handel, Mozart et Haydn, mais aussi de Fauré et de Duruflé, constituent des événements fréquemment acclamés par la presse nationale et internationale.

La Chapelle de Québec se fait entendre régulièrement à Québec au Palais Montcalm et à Montréal à la Maison symphonique, mais aussi au Walt Disney Concert Hall avec le Los Angeles Philharmonic et à Carnegie Hall avec Les Violons du Roy et Orchestra of St. Luke’s, ainsi qu'à Ottawa avec l’Orchestre du Centre National des Arts. Ses concerts sont souvent relayés sur les ondes de CBC et Radio-Canada ainsi que sur le réseau américain NPR.

La Chapelle de Québec est aussi connue pour sa participation au Chemin de Noël, un événement annuel qui rassemble la grande communauté des mélomanes de la région de Québec à chaque mois de décembre.

Autres représentations du concert