Publié le 28 octobre 2020

NOTES ET SOUVENIRS SUR 28 CONCERTS INOUBLIABLES, DEUXIÈME PARTIE (2/2)

Du 1er au 28 octobre, Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec partagent avec leur public leurs souvenirs à propos des 28 concerts les plus marquants de leur histoire.

 

Le 11 juin 2018, Les Violons du Roy donnent un concert à Sao Paulo, dans des conditions rocambolesques, dans le cadre d’une tournée compliquée par plusieurs annulations de vols. Partis de Mexico la veille à 15h, les musiciens vont passer 24 heures consécutives dans les avions et les aéroports et vont arriver à la Sala Sao Paulo à peine de 2 heures avant le début du concert !

À quelques jours du début de la tournée, Julia Lezhneva était appelée à remplacer Magdalena Kozena. Pour sa part, Mathieu Lussier remplaçait Bernard Labadie pour ce concert. Enfin, Noëlla Bouchard a dû remplacer sa collègue Pascale Giguère à la dernière minute, pour ce programme Handel / Vivaldi. Malgré tout, le public a réservé un accueil très enthousiaste et le concert a laissé quelques bonnes anecdotes à raconter.

 

Les 4 et 5 avril 2008, Les Violons du Roy et Bernard Labadie convient quatre clavecinistes exceptionnels pour donner l’intégrale des concertos pour clavecin de Jean-Sébastien Bach, en trois concerts. Olivier Fortin, Matthew Halls, Richard Paré et Alex Weimann jouent, à tour de rôle ou ensemble, tous les concertos pour 1, 2, 3 et 4 clavecins du grand maître. Joli défi artistique et technique relevé avec brio tant par les musiciens que par les accordeurs et les techniciens de scène, l’intégrale a laissé de grands souvenirs chez bon nombre d’auditeurs dont plusieurs ont assisté aux trois concerts, une expérience hautement stimulante. Peut-être serait-il temps de la reprendre ?

 

Le 13 janvier 2014, Les Violons du Roy font leurs débuts à la Philharmonie de Berlin, en jouant aux côtés de Magdalena Kozena, dans la Kammermusiksaal. C’est le deuxième concert d’une tournée européenne qui comprend aussi des arrêts à Londres (Barbican), à Bruxelles (Palais des Beaux-Arts) et à Paris (Théâtre des Champs-Élysées). 

Avec Mozart et Haydn, le concert de Berlin laisse une forte impression sur bon nombre des musiciens qui étaient là, pour la qualité de l’acoustique, pour l’attention du public, pour la concentration de tous. Peut-être aussi pour la présence de Simon Rattle dans la salle... et qui échange avec Bernard Labadie dans les coulisses au terme de la soirée.

 

Le 22 août 1997, Les Violons du Roy font leurs débuts à New York, dans le cadre du Mostly Mozart Festival, au Lincoln Center. Cette invitation faisait directement à la parution du disque Stabat Mater chez Dorian en 1994. Le programme s’articule autour des Stabat Mater de Vivaldi et de Pergolesi, avec Catherine Robbin et Heidi Grant Murphy. Ce sont néanmoins deux violonistes de Québec qui ouvrent le concert, Nicole Trotier et Julie Triquet, solistes du double concerto en la mineur tiré de l’Estro armonico de Vivaldi.

C’est vraiment ce concert, auréolé d’une belle critique dans le New York Times, qui lance pour de bon la carrière américaine de la troupe de Bernard Labadie. Depuis, Les Violons et la Chapelle de Québec ont donné, ensemble ou séparément, 145 concerts au sud de la frontière !

 

Le 20 mars 1993, La Chapelle de Québec et Les Violons du Roy présentent leur toute première interprétation de la Messe en si mineur de Bach, dans « l’ancien » Palais Montcalm. Cet immense chef-d’œuvre ne sera repris qu’à deux reprises, en 2002, puis en 2019, chaque fois sous la direction de Bernard Labadie.

  • Mars 1993 : Henriette Schellenberg, soprano ; Jennifer Lane, mezzo-sorpano ; Benjamin Butterfield, ténor ; Nathaniel - Québec (Palais Montcalm, le 20 mars).
  • Février 2002 : Nancy Argenta, soprano ; Laura Pudwell, mazzo-soprano ; Alan Bennet, ténor, Neal Davies, baryton-basse – Québec (Grand Théâtre, le 8 février), Montréal (Salle Claude-Champagne, le 10 février).
  • Mai 2019 : Lydia Teuscher, soprano ; Iestyn Danies, contre-ténor ; Robin Tritschler, ténor ; Matthew Brook, baryton-basse – Québec (Palais Montcalm, les 4 et 5 mai) ; New York (Carnegie Hall, le 7 mai) et Montréal (Maison symphonique, le 11 mai).

Outre Bernard Labadie, seules les violonistes Nicole Trotier et Michelle Seto ont pris part à tous ces concerts. Plusieurs personnes du public nous ont dit garder de grands souvenirs de la "Messe en si mineur des Violons".

 

Le 5 avril 2017, une rencontre musicale se concrétise après plus de deux ans de préparation. Il s’agit du 1er concert réunissant Philippe Jaroussky et Les Violons du Roy, sous la direction de Mathieu Lussier qui était alors chef associé de l’orchestre.

De magnifiques et grands airs de Handel permettent au contre-ténor de partager tout son savoir-faire. Le public du Palais Montcalm lui réserve un accueil extrêmement enthousiaste, tout comme ceux de la Salle Bourgie de Montréal et du Koerner Hall de Toronto où le concert est repris à guichets fermés.