Avi Avital

Mandoline

Avi Avital

Premier mandoliniste soliste à avoir été sélectionné pour un prix Grammy dans la catégorie classique, Avi Avital est comparé à Andrés Segovia pour avoir rendu ses lettres de noblesse à son instrument, ainsi qu’à Jascha Heifetz pour son époustouflante virtuosité. Sur scène, sa passion et son « charisme explosif » (New York Times) ont donné un second souffle au répertoire d’œuvres pour mandoline. Plus d’une centaine d’œuvres contemporaines ont été écrites pour lui, dont quinze concertos composés entre autres par Anna Clyne, Avner Dorman et Giovanni Sollima (ce dernier sera présenté en première en 2019-2020). Son sens de l’aventure contagieux et son rapport chaleureux avec le public ont fait de lui un grand ambassadeur de la mandoline, qu’il sait faire briller sous les feux de la rampe.

Avi Avital a enregistré quatre albums chez Deutsche Grammophon, avec laquelle il a un contrat d’exclusivité. Son tout dernier disque, Avital meets Avital (2017), avec Omer Avital à l’oud et à la basse, explore leur culture commune tout en mariant leurs styles classique et jazz. Avi Avital compte dans sa discographie des concertos originaux et des transcriptions de Vivaldi (2015), des transcriptions de concertos de Bach de sa propre main (2012) et Between Worlds (2014), un opus de musique de chambre transgenre, au confluent de la musique classique et de la musique traditionnelle.

Au cours de la saison 2018-2019, il fera un retour au Carnegie Hall, mais cette fois sur la scène principale, aux côtés de l’orchestre de chambre Orpheus. Il se produira également comme soliste et chef invité avec l’orchestre symphonique de Seattle et accompagnera les orchestres symphoniques de Detroit et de San Diego ainsi que l’orchestre de chambre de Los Angeles. Au Canada, il jouera avec Les Violons du Roy avant d’entamer une tournée nord-américaine la saison prochaine. Au printemps 2019, il entreprendra avec Omer Avital la tournée nord-américaine suivant la parution de leur album. Il s’est récemment produit aux États-Unis avec les orchestres symphoniques de St. Louis, de Montréal et de Chicago et l’orchestre philharmonique de Los Angeles.

Avi Avital est né à Be’er Sheva, dans le sud d’Israël. Il s’est initié à la mandoline à huit ans et a rapidement intégré l’orchestre de mandoline pour jeunes fondé et dirigé par son charismatique professeur, le violoniste russe Simcha Nathanson. Il a ensuite été formé à l’Académie de musique de Jérusalem et au Conservatoire Cesare Pollini de Padoue, en Italie, où il a étudié le répertoire original pour mandoline auprès d’Ugo Orlandi.