LES VIOLONS DU ROY
Orchestre de chambre

Le nom des Violons du Roy s’inspire du célèbre orchestre à cordes de la cour des rois de France. Réuni en 1984 à l’instigation du chef fondateur Bernard Labadie et maintenant sous la direction musicale de Jonathan Cohen, cet ensemble regroupe au minimum une quinzaine de musiciens qui se consacrent au vaste répertoire pour orchestre de chambre en favorisant une approche stylistique la plus juste possible pour chaque époque. Bien que Les Violons du Roy jouent sur instruments modernes, leur fréquentation des répertoires baroque et classique est fortement influencée par les mouvements contemporains de renouveau dans l’interprétation de la musique des XVIIe et XVIIIe siècles, pour laquelle les musiciens utilisent des copies d’archets d’époque. Les Violons du Roy explorent également et de façon régulière le répertoire des XIXe et XXe siècles.

Au cœur de l’activité musicale de Québec depuis leurs débuts, Les Violons du Roy ont établi leur résidence au Palais Montcalm en 2007. Depuis 1997, l’ensemble s’inscrit également dans l’offre culturelle de la ville de Montréal. Ils sont connus à travers le monde grâce à leurs nombreux concerts et enregistrements diffusés sur medici.tv, Radio-Canada, CBC et NPR, et à leur présence régulière dans les festivals. Ils ont donné plusieurs dizaines de concerts en Allemagne, en Angleterre, en Autriche, en Belgique, au Brésil, au Canada, en Colombie, en Équateur, en Espagne, aux États-Unis, en France, en Israël, au Maroc, au Mexique, en Norvège, aux Pays-Bas, en Slovénie et en Suisse, entre autres en compagnie de solistes de renommée internationale dont Magdalena Kožená (2006 et 2014), David Daniels (2001 et 2004), Vivica Genaux (2007), Alexandre Tharaud (2011, 2014 et 2016), Ian Bostridge (2011), Emmanuel Pahud (2012), Stephanie Blythe (2013), Marc-André Hamelin (2015), Philippe Jaroussky (2017), Anthony Marwood (2017), Isabelle Faust (2018) et Julia Lezhneva (2018). Ils ont notamment été invités à deux reprises au Concertgebouw d’Amsterdam et se sont également produit à la Philharmonie de Berlin ainsi qu’à Londres, Bruxelles et Paris.

Depuis leur première visite à Washington en 1995, l’itinéraire des Violons du Roy aux États-Unis s’est grandement enrichi de nombreuses et régulières escales à New York, Chicago et Los Angeles. Ils se sont produits sept fois au Carnegie Hall de New York, dont trois avec le chœur La Chapelle de Québec dans le Messie, l’Oratorio de Noël et la Passion selon saint Jean sous la direction de Bernard Labadie, chef fondateur et directeur musical du chœur, et Didon et Énée sous la direction de Richard Egarr. Le Walt Disney Concert Hall de Los Angeles les a reçus trois fois dont une avec La Chapelle de Québec dans le Messie également sous la direction de Bernard Labadie. Les Violons du Roy sont représentés par les agences Opus 3 Artists et Askonas Holt.

La discographie des Violons du Roy compte trente-cinq titres dont l’excellence a été soulignée à maintes reprises par la critique. Douze disques sont parus sous étiquette Dorian dont le Requiem de Mozart enregistré avec le chœur La Chapelle de Québec et Apollo e Dafne de Handel avec la soprano Karina Gauvin, tous deux récipiendaires d’un prix Juno. Depuis 2004, l’association des Violons du Roy avec la maison québécoise ATMA a conduit à la sortie d’une douzaine de disques dont Water Music (prix Félix 2008), Piazzolla sous la direction de Jean-Marie Zeitouni (prix Juno 2006) et trois disques sous la direction de Mathieu Lussier consacrés entre autres aux concertos pour violon de Vivaldi et aux concertos pour cor de Mozart. Sous les étiquettes Erato, Naïve, Hyperion, Analekta et Decca Gold, Les Violons du Roy ont entre autres enregistré des airs de Handel et Hasse avec la mezzo-soprano Vivica Genaux, les concertos pour violoncelle de C.P.E. Bach avec Truls Mork, des airs de Gluck, Graun et Mozart avec Marie-Nicole Lemieux, des concertos pour piano de Bach et de Mozart avec Alexandre Tharaud, des concertos pour piano de Haydn avec Marc-André Hamelin et des airs de Handel et de Philip Glass avec Anthony Roth Costanzo. Valérie Milot et Diane Dufresne figurent également parmi les solistes avec lesquels l’orchestre a enregistré.