Bernard Labadie, chef fondateur

Biographie

« J’ai su très tôt que je serais musicien. Je passais mes journées à écouter de la musique et à déchiffrer des partitions, même en plein mois de juillet, au désespoir de ma mère qui trouvait que je ne jouais pas assez dehors. » […] À 10 ans, Bernard Labadie discutait de Jean-Sébastien Bach avec le professeur de musique de son école. À 19 ans, sans avoir étudié la direction d’orchestre, il dirigeait une version concert de l’opéra Didon et Énée de Henry Purcell, partition redoutable, même pour un chef aguerri. À 21 ans, encore étudiant, il fondait l’orchestre de chambre Les Violons du Roy […] Il en a fait, de Québec, un succès international.

Véronique Robert, L’actualité, 15 juin 1998

Reconnu internationalement pour son expertise dans le répertoire des XVIIe et XVIIIe siècles, Bernard Labadie est le fondateur des Violons du Roy et de La Chapelle de Québec, deux groupes fondés respectivement en 1984 et 1985 et qu’il dirige dans le cadre de leurs saisons régulières à Québec et à Montréal ainsi qu’en tournée en Amérique et en Europe. À leur tête, il a enregistré une vingtaine de disques pour les maisons Virgin Classics, Dorian, Atma, Hyperion et Naïve.

Chef invité très recherché, il dirige régulièrement les grands orchestres symphoniques nord-américains, notamment ceux de Chicago, New York, Boston, Philadelphie, Cleveland, San Francisco, Los Angeles, Saint-Louis, Houston et Toronto. Il a aussi dirigé au Metropolitan Opera. En Europe, on l’a vu entre autres au pupitre de l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam, à l’Orchestre de la Radio Bavaroise, à l’Orchestre philharmonique de Radio-France et au Liceu de Barcelone. Il est également l’invité régulier de l’Orchestre symphonique de Melbourne en Australie.

De plus en plus en demande auprès des orchestres jouant sur instruments d’époque, il dirige régulièrement l’Academy of Ancient Music, et on a également pu l’applaudir en compagnie de l’Orchestra of the Age of Enlightenment, The English Concert et l’Orchestre du Collegium Vocale Gent.

Grand ambassadeur de la vie musicale de Québec, sa ville natale, Bernard Labadie a été fait Officier de l’Ordre du Canada en 2005 et Chevalier de l’Ordre national du Québec en 2006. En 2008, il a reçu le Banff Centre’s National Arts Award pour sa contribution au développement des arts au Canada, et un doctorat honorifique de l’Université Laval, son alma mater. En 2016, Bernard Labadie a reçu le prix Samuel de Champlain à Paris ainsi que l’insigne de Compagnon des arts et des lettres du Québec pour son apport aux arts dans la société québécoise.

 
Distinctions

2016
Prix Samuel de Champlain aux côtés du pianiste français Alexandre Tharaud. Ce prix est remis par l’Institut France-Canada, section canadienne de France-Amériques, distingue chaque année des personnalités, canadienne et française, ayant chacune œuvré à la diffusion de leur culture respective auprès des publics français et canadiens. (8 janvier 2016)

Compagnon des arts et des lettres du Québec pour son apport aux arts dans la société québécoise (13 juin 2016)

2010
Grand Lauréat Le Soleil - Radio-Canada de l'année 2009 (2 février 2010)

2009
Prix de la Fondation de l’OSQ lors de la remise des Prix d’excellence des arts et de la culture de la Ville de Québec (25 novembre 2009)

2008
Banff Centre’s National Arts Award (31 mai 2008)

Doctorat honorifique (musique) de l’Université Laval à Québec (15 juin 2008)

2007
Académie des Grands Québécois 2007 décerné par la Chambre de commerce de Québec à des sommités québécoises pour leur importante contribution au développement de la société (29 janvier 2007)

2006
Prix Opus spécial Directeur artistique remis par le Conseil québécois de la musique (22 janvier 2006)

Personnalité de la semaine de La Presse (29 janvier 2006)

Médaille La Gloire de l’Escolle de l’Université Laval (9 mai 2006)

Chevalier de l’Ordre national du Québec (1er juin 2006)

2005
Officier de l’Ordre du Canada

2002
Prix Opus 2001-2002 des auditeurs de la Chaîne culturelle de Radio-Canada

2001
Prix Opus 2000-2001 des auditeurs de la Chaîne culturelle de Radio-Canada

1998
Prix du rayonnement international décerné par le Conseil de la culture de la région de Québec et Prix de l'Institut Canadien de Québec dans le cadre du gala des Prix d'excellence de la Culture 1998

1992
Médaille Raymond-Blais remise par l'Association des diplômés de l'Université Laval pour souligner l'excellence des réalisations du jeune chef