ANTHONY MARWOOD
Premier artiste invité

Le violoniste britannique Anthony Marwood est reconnu mondialement pour sa force expressive saisissante. Énergique et coopératif de nature, il est courtisé par les orchestres de chambre de partout dans le monde comme soliste et chef d’orchestre. Il est depuis 2015 le premier artiste invité des Violons du Roy. Il a passé la saison 2016-2017 en résidence avec l’Orchestre de chambre de Norvège. Sa prestance comme soliste l’a amené à côtoyer des chefs tels que Valeri Gerguiev, sir Andrew Davis, Thomas Søndergård, David Robertson, Gerard Korsten, Ilan Volkov, Jaime Martin, Bernard Labadie et Douglas Boyd.

Il s’est récemment produit avec les orchestres symphoniques de Boston, de Saint-Louis, de Nouvelle-Zélande et de Tasmanie, l’Orchestre de la radio de Vienne et l’Orchestre de chambre d’Australie. La saison dernière, il a interprété le Concerto pour violon de Kurt Weill avec l’Orchestre philharmonique royale de Galice, accompagné l’Orchestre Aurora au Royal Festival Hall de Londres et l’Orchestre symphonique d’Adélaïde à la baguette comme à l’archet, pris part à la tournée des Pays-Bas de l’Amsterdam Sinfonietta et joué le Double concerto de Brahms avec Alexander Rudin et Musica Viva à Moscou.

M. Marwood est acclamé tant pour l’étendue de son répertoire traditionnel que pour sa maîtrise de la musique contemporaine. Au nombre des créations composées pour lui, citons le concerto pour violon Concentric Paths de Thomas Adès, qu’il a joué en première à Berlin et pour les BBC Proms avec l’Orchestre de chambre d’Europe, dirigé par le compositeur lui-même, avant d’enchaîner les premières nationales et d’endisquer chez EMI en 2010. La saison dernière, il a repris le même concerto avec l’Orchestre du Gewendhaus de Leipzig, sous la direction d’Andrew Manze. Également écrits pour lui : les Four Iconoclastic Episodes de Steven Mackey, créés en 2009 avec l’Orchestre de chambre irlandais, ainsi que le Concerto pour violon 1995 de Sally Beamish, dont la première s’est faite avec l’Orchestre symphonique écossais de la BBC sous la direction de Martyn Brabbins. La plus récente composition en son honneur est le Concerto pour violon de Samuel Adams, joué en première en 2014 par l’Orchestre symphonique de Berkeley en Californie sous la baguette de Joana Carneiro et encensé par la critique.

Au programme d’Anthony Marwood pour la saison 2017-2018 : tournée avec l’Orchestre de chambre écossais, prestations comme chef d’orchestre et violoniste avec l’Orchestre symphonique de Sydney et la Tapiola Sinfonietta d’Helsinki, débuts avec les orchestres symphoniques de Gävle (concerto d’Adès) et de Jacksonville (Berg) et interprétation de deux concertos avec l’Orchestre de chambre de Paris (Beethoven et Berg).

Habitué des festivals de musique de chambre, il s’est récemment produit au Vinterfest en Suède, au Festival de musique de chambre de Trondheim et au Festival Bridgehampton à New York. Il compte parmi ses partenaires de récital le pianiste Aleksandar Madžar, avec qui il a fait une tournée des États-Unis la saison passée, et l’accordéoniste James Crabb, avec qui il s’est produit au Wigmore Hall en 2015. M. Marwood fera d’ailleurs un retour au Wigmore Hall cette saison pour y interpréter les octuors de Mendelssohn et d’Enescu.

Son dernier disque (son 50e chez Hyperion) est un enregistrement du Concerto pour violon de Walton avec l’Orchestre symphonique écossais de la BBC sous la direction de Martyn Brabbins. L’album a été couvert d’éloges : The Guardian et Classical Source lui ont donné cinq étoiles, The Strad l’a chaudement recommandé et le Sunday Times a salué le « soliste d’une virtuosité inouïe » qu’est Marwood. Toujours chez Hyperion, il a récemment enregistré les dernières compositions pour violon et orchestre de Schumann et les Concerto et Double concerto pour violon de Britten, tous avec l’Orchestre symphonique écossais de la BBC. Son enregistrement des sonates pour violon de Brahms avec Aleksandar Madžar sous Wigmore Live, que l’International Record Review a qualifié d’exemplaire en tous points, faisait suite à un autre disque acclamé du duo paru sous la même étiquette.

M. Marwood est aussi connu pour ses prestations qui fusionnent les genres, à commencer par la production théâtrale de L’Histoire du soldat de Stravinsky de l’Académie de St-Martin-in-the-Fields, où il a incarné le soldat et joué du violon. C’est sans parler de sa collaboration réussie avec la célèbre danseuse classique indienne Mayuri Boonham.

Natif de Londres, Anthony Marwood a appris d’Emanuel Hurwitz à la Royal Academy of Music et de David Takeno à la Guildhall School of Music, mais aussi de Sándor Végh et de Daniel Phillips à l’IMS Prussia Cove. Nommé « instrumentiste de l’année » en 2006 par la Royal Philharmonic Society, il a été le violoniste du Florestan Trio pendant 16 ans. Il est le codirecteur artistique du Festival de musique de chambre de Peasmarsh dans le Sussex de l’Est, participe chaque année au Festival Yellow Barn dans le Vermont et collabore étroitement avec l’Académie nationale de musique d’Australie à Melbourne. Il a été nommé membre honoraire de la Guildhall School of Music en 2013 et s’exécute sur un violon Carlo Bergonzi de 1736, gracieuseté de généreux mécènes.